• Randonnée Alpes-Maritimes

La flore des Alpes-Maritimes à retrouver en randonnée

Bleue, jaune, rouge, blanche, violette… Ne vous êtes-vous jamais demandé quelles fleurs poussent dans notre beau département ? Au Bureau des Moniteurs nous avons à cœur de faire aimer les sports de montagne, mais également la nature elle-même. Que ce soit au cours de canyoning, de randonnées ou de sessions d’escalade dans les Alpes-Maritimes, nous tentons de partager notre passion de cette région et des espèces qui la peuplent. C’est pourquoi, dans cet article, vous en apprendrez un peu plus sur la flore de la région, notamment au cours de randonnées.

La base pour commencer

De manière assez peu surprenante, faire une liste exhaustive de la flore des Alpes-Maritimes peut remplir un ouvrage entier de plusieurs centaines de pages. Et c’est d’ailleurs le cas ! Rédigé par un illustre professeur de sciences naturelles et président de l’Association des naturalistes de Nice et des Alpes-Maritimes, Louis Poirion (1901-1994), Randonnées botaniques & découverte de la végétation dans les Alpes-Maritimes nous transporte au cœur de balades en nature pour découvrir la flore magnifique qui peuple le département.

La vulgarisation de l’auteur et sa plume rendent le texte accessible à tout un chacun mais ne diminue jamais la valeur scientifique de celui-ci. Cet ouvrage est couplé à une application gratuite pour smartphones, qui vous permet de reconnaitre à l’aide de plus de 1300 photographies toutes les plantes qui croiseront votre chemin de randonnée dans les Alpes-Maritimes.

Quelques espèces locales

Ce sont plus de 2000 espèces de plantes différentes qui peuplent l’arrière-pays niçois, dont quarante sont endémiques. Vous avez surement pu le remarquer au cours de vos randonnées, le terrain et le climat changent rapidement dans le département. Entre mer et montagne, les Alpes-Maritimes ont une configuration particulière qui leur offre cette richesse animale et végétale.

Des arbres…

Évoquons rapidement les différentes espèces d’arbres qui s’extirpent des sols riches (et parfois pauvres) des Alpes. Principalement constituées de conifères, les forêts subalpines contiennent principalement des épicéas, des mélèzes, des aroles et des pins des montagnes. Mais les chênes pubescents ou verts aiment également prendre racine à plus basse altitude.

…et des fleurs

Comme évoqué précédemment, quarante espèces de plantes sont endémiques, c’est-à-dire qu’elles ne vivent qu’ici. La plus connue est probablement la saxifrage à nombreuses fleurs (saxifrage florulenta). Le vert et le rouge orangé qui composent ses feuilles coriaces et sa hampe florale qui possède des fleurs roses blanchâtres en clochette ne s’observent qu’entre 1700 mètres et 3000 mètres d’altitude sur des parois granitiques. Protégée, cette fleur vit plus de 40 ans mais ne fleurit qu’une fois dans sa vie. Son inaccessibilité et sa floraison rare la rende fort heureusement peu menacée.

Moins connus mais toutes aussi emblématique, le lilium pomponium ou lis turban et la bérardie laineuse peuplent également les bas-Alpes. La première pousse entre 1000 et 2000 mètres d’altitude et est reconnaissable par sa longue tige lisse, très feuillue dans le bas, et ses fleurs rouges qui semblent regarder vers le bas. La seconde possède des feuilles coriaces et cotonneuses en dessous. La petite touffe qu’elles forment renferment un gros capitule avec des fleurs jaunes.

2021-02-11T16:38:02+01:0011 février, 2021|Activités de montagne, Randonnée|