Des futurs mariés en quête de sensations fortes, on en voit de plus en plus. Et si on y réfléchit deux secondes, ça se tient. Puisque sur un plan symbolique, il s’agit de faire le grand saut, autant l’éprouver dans le réel. Les baptêmes en parachute et le saut à l’élastique ont la cote depuis plusieurs années. Mais le canyoning sur la Côte d’Azur aussi, et de plus en plus.

Au Bureau des moniteurs, ça nous plaît de vous régaler avant le jour J. Et pour cela, on a justement une pléiade de sauts à vous proposer ! De quoi vous donner des sensations mémorables à coups de plongeons dans des bassins naturels aux couleurs stupéfiantes. Mais avant de vous parler canyon, revenons sur ce fameux enterrement de vie de célibataire. D’où sort-il ?

 

Enterrement de vie de garcon dans le canyon

Crédit photo : BDM

Maison close et strip-teaseur

Ils auraient pu trouver plus réjouissant comme appellation, ceux qui font l’Histoire. Pas vrai ? L’enterrement, c’est tout de même pas joyeux comme événement. De là à dire qu’on jette à la poubelle une vie de folle éclate pour s’ennuyer à deux, il n’y a qu’un pas. Un pas qu’un nombre non négligeable d’entre nous est ravi de faire ! Allez comprendre… Blague à part, l’enterrement de vie de célibataire est un rituel occidental qui remonte au 17e siècle. À l’époque, on ne fêtait que celui des garçons, évidemment. Comme on peut l’imaginer, le maître-mot de la soirée était « dévergondage ». On invitait le futur marié à absorber une grande quantité d’alcool avant de se diriger vers une maison close. Soft.

Les femmes, elles, ont dû attendre les années 70 pour avoir droit à leur « enterrement ». Globalement, cela consistait à picoler mais pas à fricoter. Ces braves jeunes filles se mettaient en goguette et infligeaient des gages à la future épouse. Rapidement, on a pris l’habitude de ponctuer la soirée de quelques déhanchés de strip-teaseurs, mais sans droit de toucher à la marchandise.

Engouement canyon

Chez les hommes comme chez les femmes, les enterrements de célibat sont devenus une occasion de se regrouper. Depuis quelques années, on laisse tomber – petit à petit – les mises en situation délicates, déguisements et humiliations publiques (distribution de préservatifs, etc.) pour des rendez-vous fédérateurs qui marquent véritablement le coup. L’idée : créer des souvenirs d’amitié forts, vivre une aventure ensemble avant le grand saut marital.

Si les filles se sont d’abord orientées vers les activités bien-être (spa, relooking) ou créatives (cours de cuisine et autres cours de dessin), elles rejoignent de plus en plus leurs acolytes masculins sur le terrain sensationnel des activités de plein air. En l’occurrence, nous sommes ravis de constater que le canyoning à Nice et ses alentours attire de nombreux groupes.

Partez à la journée ou à la demi-journée avec l’un de nos moniteurs diplômés d’État. Découvrez des paysages insoupçonnés, sautez dans de superbes bassins naturels et glissez dans des toboggans de roche lisse. Sensations, entraide et souvenirs garantis ! Sans compter les rigolades et les costumes. Parce que si, vous pouvez parfaitement enfiler un déguisement par-dessus votre combinaison de néoprène. Aussi, si vous partez à la journée, prévoyez un pique-nique savoureux et peut-être quelques jeux pour agrémenter la pause déjeuner. Et à l’issue de cette aventure sportive, rien n’empêche un bel apéritif bien typique avant d’entamer une soirée festive. N’ayez aucune crainte de sauter le pas car même si vous manquez d’expérience, le Bureau des Moniteur vous propose des descentes en canyon pour débuter en douceur…

Pour tout renseignement concernant l’organisation d’un enterrement de vie de jeune fille (EVJF) ou d’un enterrement de vie de garçon (EVG), n’hésitez pas à nous contacter via la page Facebook du Bureau des moniteurs ou directement via la rubrique contact de notre site.