L’été, ce n’est pas que la saison du canyoning à Nice, on peut en profiter pour se frotter aux murs d’escalade. L’escalade, aussi appelée varappe, est un sport consistant à progresser le long d’une paroi afin d’atteindre son sommet par un cheminement, accompagné par un moniteur d’escalade. Le terrain de pratique va des blocs de petite hauteur aux parois de plusieurs centaines de mètres, en passant par les murs d’escalade. Le pratiquant est couramment appelé « grimpeur ».

Cette activité procure aux grimpeurs des sensations bénéfiques qui vous motiveront à vous lancer. Faisant appel aux capacités physiques et mentales de chacun, l’escalade vous confronte à vos limites et vous incite à les dépasser. Grimper est à la portée de tous, même des plus jeunes, grâce à la diversité des voies qui offre des parcours plus faciles pour les jeunes grimpeurs.

L’escalade renforce le corps et l’endurance

Contrairement à ce que beaucoup de débutants pensent, l’escalade ne nécessite pas seulement de la force dans le haut du corps. La performance dépend d’une longue liste de facteurs physiques, parmi lesquels on compte la technique de pied et l’explosivité dans les jambes pour attraper des prises hautes. De plus, les déplacements nécessitent de la souplesse. Pour augmenter la flexibilité, de plus en plus de salles d’escalade intègrent maintenant  des espaces de yoga à leurs installations, ce qui montre bien l’importance de la souplesse.

L’escalade stimule les fonctions cérébrales

En plus de sa dimension physique, l’escalade implique des compétences de résolution de problèmes quand on se retrouve bloqué sur une paroi. Les mouvements en escalade exigent une grande conscience du corps et de son environnement qui nous pousse à décrypter et à comprendre ce qu’on a sous les yeux. Bien souvent, la solution de franchissement n’est pas aussi simple que vous pourriez le penser. Et il faut parvenir à se focaliser sur les prises à saisir et sur la manière exacte de placer les pieds avant de charger le poids du corps sur les appuis.

Toutes ces heures passées dans un espace naturel ne font pas de mal non plus. Les environs de Nice abondent de paysages diversifiés, dont des grands rochers qui invitent à faire de l’escalade dans les Alpes-Maritimes. La recherche montre que le temps passé en extérieur peut diminuer les symptômes du trouble du déficit de l’attention (TDA), améliorer la mémoire, stimuler la créativité et même réveiller votre cerveau aussi sûrement qu’une tasse de café.

L’escalade réduit le stress

Il a été montré que l’exercice physique réduisait le stress en augmentant les niveaux de noradrénaline, une hormone qui aide à équilibrer la réponse de notre cerveau par rapport au stress. En effet, certains chercheurs suggèrent qu’il pourrait être utilisé pour traiter une grande variété de troubles mentaux comme la toxicomanie, la dépression et l’anorexie. De plus, l’escalade a un atout supplémentaire dans sa manche par rapport aux autres activités physiques. En effet, selon l’université de l’Indiana, les grimpeurs qui s’impliquent totalement dans leur activité entrent dans un état d’esprit qui peut conduire à l’euphorie et même au blocage de la douleur.

L’escalade véhicule des valeurs importantes

Pour beaucoup, grimper est bien plus qu’un sport ou un simple exercice de détente. C’est un exercice physique incroyable ainsi qu’une école de vie extraordinaire d’un point de vue mental. En effet, l’escalade véhicule un ensemble de valeurs comme la concentration, l’équilibre, la détermination et le courage.

Plusieurs études ont exploré les bienfaits de l’escalade sur les enfants inadaptés. La recherche a montré qu’après six semaines à pratiquer l’escalade, l’efficacité des enfants et leur capacité à assurer s’étaient considérablement améliorées.

À vous de vous faire votre propre idée sur les bienfaits de l’escalade, en essayant vous aussi de vous confronter à vos limites et les surpasser. On vous attend !