• Débutant en ski

Débutant en ski : par où commencer ?

Le Bureau des Moniteurs est spécialisé dans l’accompagnement des activités de pleine nature entre avril et octobre. Ces prestations englobent aussi bien l’escalade et la randonnée que le canyoning dans les Alpes-Maritimes. Mais en hiver aussi nous restons des passionnés de sports de montagne. Et qui dit hiver dans l’arrière-pays niçois dit forcément station de ski ! Notre département a la chance rare de permettre à ses habitants de voir la mer et de se retrouver sur les pistes de ski deux heures après. Malheureusement tout le monde n’a pas eu la chance de découvrir le ski étant enfant et il est plus difficile de s’y mettre une fois adulte. C’est en tout cas une idée reçue que nous allons tenter de compromettre avec nos quelques techniques pour débuter le ski.

Faire attention à la technique

Lorsque l’on regarde les skieurs et skieuses aguerries, ce sport parait être un jeu d’enfant. On monte sur ses skis, et on descend la pente. Mais une fois embarqué·e c’est une autre histoire. On se met à paniquer en prenant de la vitesse et le seul moyen que l’on trouve est de se jeter à la renverse, quand c’est n’est pas la neige qui nous fait faire un écart. Comme en canyoning, éviter de passer, dans un premier temps, par un apprentissage technique peut donc entrainer une démotivation et surtout être dangereux.

S’il est possible de commencer seul·e en ne descendant que les premières pistes et en s’adaptant à la descente il est préférable d’apprendre les bases avec des moniteurs et monitrices. Une fois celles-ci apprises vous pourrez partir en autonomie, en essayant de les appliquer au mieux pour qu’elles deviennent des habitudes ancrées et que les débutants et débutantes vous regardent à leurs tours en se disant que « le ski à l’air si simple ».

Quelques conseils de technique

En escalade il faut apprendre à identifier les bonnes prises et façons se placer sur la paroi. En ski c’est pareil ! À quel moment tourner ? Comment placer son corps ? Que faire de ses bâtons ? Ce sont autant de questionnements auxquels il faut savoir répondre ou en tout cas savoir réagir en pleine descente.

Aussi contre-intuitif que cela puisse paraitre il faut mettre le poids de son corps en avant, les chaussures sont adaptées pour ceci. Cela permet de régler son centre de gravité vers un point plus bas et donc de gagner en équilibre. Pour la même raison il faut fléchir les genoux.

En se déplaçant à l’horizontale dans une pente, la logique nous impose de prendre appui sur notre pied le plus bas. Sur des skis il n’en est rien. Au contraire, lorsqu’il s’agit de prendre un virage, comme c’est le pied intérieur qui tourne le premier, il doit être mobile.

Ce qu’il ne faut pas faire quand on débute

Tous les débutants et débutantes passent par des étapes comme l’échec, la colère ou la démotivation, c’est normal. L’essentiel c’est de rester concentré·e et de ne pas abandonner. Le ski est un sport très fatigant et après quelques heures par jour, il arrivera forcément un moment où les nerfs risquent de lâcher. Ne forcez pas, ce n’est pas nécessaire et c’est même contre-productif !

Ensuite, pour reprendre la comparaison avec l’escalade, doit-on acheter du matériel dès le début ? En général il est conseillé d’attendre. Déjà, il est possible que vous n’appréciiez pas le sport et que vous n’en refassiez plus jamais. Ensuite, il est possible d’être mal conseillé par un vendeur qui aurait un stock d’un tel modèle à écouler. Le risque est évident, ce matériel ne sera pas adapté à vous et l’accident pas loin.

Pour conclure, le ski est une activité géniale mais qui demande quand même des bases pour être pratiquée correctement et sans danger.

D’avril à octobre retrouvez le Bureau des Moniteurs pour des sorties canyoning dans l’arrière-pays niçois.

2020-11-27T17:11:31+01:0027 novembre, 2020|Activités de montagne|